glauque


glauque

glauque [ glok ] adj.
• 1503; lat. glaucus, gr. glaukos « vert pâle »
1D'un vert qui rappelle l'eau de mer. verdâtre. Mer glauque. « La mer nous regardait de son œil tendre et glauque » (Apollinaire).
2 Fig. (1983) Qui donne une impression de tristesse et de misère. lugubre, sordide. Une atmosphère glauque.
Fam. Pénible, sinistre.

glauque adjectif (latin glaucus, du grec glaukos) De couleur verte tirant sur le bleu ; verdâtre : Une eau glauque. Familier. Louche et sordide, sinistre : Une ambiance glauque.glauque (difficultés) adjectif (latin glaucus, du grec glaukos) Sens et registre 1. Glauque = d'un vert tirant sur le bleu. L'eau glauque des lagons. S'emploie dans tous les registres. 2. Glauque = louche, sordide, malsain. Un type qui fait des affaires glauques. Ce sens, d'apparition récente, appartient au registre familier.

glauque
adj.
d1./d De couleur vert bleuâtre. Yeux glauques.
d2./d Sans éclat, terne. Petit matin glauque.

⇒GLAUQUE, adj.
Qui est d'un vert blanchâtre ou bleuâtre comme l'eau de mer. M. de Chateaubriand (...) avait le nez aquilin, les lèvres minces et pâles, les yeux enfoncés, petits et pers ou glauques, comme ceux des lions ou des anciens barbares (CHATEAUBR., Mém., t. 1, 1848, p. 26). Une robe de vert glauque, de cette nuance que les blondes les plus sûres de leur teint peuvent seules affronter (GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 263). Parfois, il plongeait. Alors d'étranges paysages se révélaient pendant quelques secondes, dans la lumière glauque tombée de la surface (MOSELLY, Terres lorr., 1907, p. 170) :
... mais l'air, trop chargé de vapeur pour être parfaitement limpide, étale sur les verts sombres des forêts et les verts glauques des savanes, un glacis de nacre azurée.
GIDE, Voy. Congo, 1927, p. 794.
Emploi subst. Quand on était dans la maison, la lumière était (...) immobile et stagnante, d'un glauque aussi glacial et morne que celui d'un abîme marin (GENEVOIX, Raboliot, 1925, p. 117).
Au fig., péj. Qui manque de netteté, de précision. Une légèreté de cervelle dont les pensées s'éclaircissaient et, d'opaques et glauques, devenaient fluides et irisées (HUYSMANS, À rebours, 1884, p. 148).
REM. 1. Glauquement, adv., péj. D'une façon glauque (supra au fig.). Le regard du fuyard est vague, trouble, glauquement diffus; il ne se fixe sur rien, il ne s'arrête sur rien (GONCOURT, Journal, 1870, p. 610). 2. Se glauquer, verbe pronom. Prendre une couleur glauque. L'atmosphère se glauque avec des teintes d'aquarium (P. ADAM, Thé chez Miranda ds PLOWERT 1888).
Prononc. et Orth. : [glo:k]. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 2e moitié XIIIe s. color noire ou glauke (Introd. d'Astron. B.N. 1353, fol. 35d ds GDF. Compl.). Empr. au lat. glaucus « glauque, verdâtre »; cf. a. fr.-prov. glauc (1er tiers XIIe s. ds GDF. Compl.), également emprunté. Fréq. abs. littér. : 175. Bbg. MAT. Louis-Philippe 1951, p. 206.

glauque [glok] adj.
ÉTYM. 1503; glauke, après 1250; lat. glaucus, du grec glaukos « vert pâle ou gris ».
1 D'un vert qui rappelle l'eau de mer. Verdâtre. || Couleur glauque. Glaucité. || Mer glauque. || Un vert glauque d'eau trouble (→ Fenêtre, cit. 6). || Feuillage glauque d'un peuplier (→ Colombe, cit. 3). || Yeux glauques.
1 Ses yeux, où le ciel se reflète,
Mêlent à leur azur amer,
Qu'étoile une humide paillette,
Les teintes glauques de la mer.
Th. Gautier, Émaux et Camées, Cærulei oculi.
2 Cette mer, toujours un peu verdâtre, agitée, houleuse, semblait plus glauque par le contraste de toutes ces blancheurs sur lesquelles déferlaient les vagues en silence.
Barbey d'Aurevilly, Une vieille maîtresse, II, XII.
3 (…) l'amère senteur des glauques goémons.
Hugo, les Contemplations, V, XXIV.
N. m. || Le glauque de l'eau.
tableau Désignations de couleurs.
2 a (Qualifiant une réalité d'ordre visuel : lumière, image, etc.). Pâle et terne, sans éclat. || Petit jour glauque. Blafard, livide.
4 Plus aucune lueur d'intelligence dans ces prunelles assombries, écarquillées sur la gelée glauque et amorphe d'un regard déjà défait.
Herbert Le Porrier, le Luthier de Crémone, p. 87.
b Par ext., fam. Qui donne une impression de misère et de tristesse; qui inspire un sentiment de mélancolie quelque peu angoissée. Lugubre, sinistre, sordide. || Ce départ au petit matin sous la pluie, c'était vraiment glauque. || « Ambiance “Le jour se lève”, glauque et grise, arrière-plans de pauvreté et de banlieues, personnages qui se glissent, la nuit, pour échapper à leur désespoir » (l'Express, no 1696, 6 janv. 1984, p. 149). || « une sorte d'hyperréalisme qui donne de certains lieux de Paris une image glauque, fantasmée, tout en se fondant sur une observation maniaque du réel » (le Nouvel Obs., no 997, 16 déc. 1983, p. 16).
DÉR. Glauquement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Glauque —   Composantes RVB (r, v, b) (100, 155, 136) Triplet hexa. 649B88 CMJN (c, m …   Wikipédia en Français

  • glauque — adj D’une étrangeté de mauvais aloi, ou l’on peut supposer n’importe quelle embrouille. Un type glauque = obsédé sexuel, ou drogué, ou tout simplement pas franc, hypocrite. • Y avait un type très glauque qui attendait devant le Monoprix. Un… …   Le petit dico du grand français familier

  • GLAUQUE — adj. des deux genres Qui est de couleur vert de mer, c est à dire, d un vert blanchâtre ou bleuâtre. Il s emploie principalement en Botanique. Vert glauque. Les feuilles de la capucine sont glauques. Les feuilles, les fruits de certains végétaux… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • glauque — adj. Pas clair, pas net; qui inspire la méfiance : Il est glauque, ce mec. / Ennuyeux, décevant : Ah, glauque ! / Laid, moche ; de mauvais aloi …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • GLAUQUE — adj. des deux genres Qui est du vert blanchâtre ou bleuâtre de la mer. Des yeux glauques. Il s’emploie principalement en termes de Botanique. Vert glauque. Les feuilles de la capucine sont glauques …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • glauque — (glô k ) adj. 1°   Terme didactique. Qui est de couleur vert de mer. Feuilles glauques. 2°   S. m. Petit mollusque gastéropode.    Poisson du genre des squales. 3°   S. m. pl. Les glauques, famille de l ordre des hypsoptères, comprenant les… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Ara Glauque — Ara glauque …   Wikipédia en Français

  • Percefleur glauque — Diglossa g …   Wikipédia en Français

  • Les Yeux d'étain de la ville glauque — est un tome de la série de bande dessinée Les Compagnons du crépuscule. Fiche technique Scénariste : François Bourgeon Dessinateur : François Bourgeon Année de publication : 1986 Genre : Fantastique Éditeur : Casterman… …   Wikipédia en Français

  • Papillon glauque — Papillion glauque Papili …   Wikipédia en Français